Week-end en Normandie pour les sprinteurs et sauteurs de l’ACLAM

14 décembre 2017

Soucieux de trouver de bonnes conditions et de la concurrence, quelques athlètes de l’ACLAM se sont rendus dans les Pré-Régionaux de Normandie organisés ce week-end sur Val de Reuil et Mondeville.

Première journée : samedi 9 décembre à Val de Reuil.

Après de bons échauffements sur les haies, les 3 hurdleurs de l’ACLAM ont eu la désagréable surprise de voir que la compétition prenait d’entrée 1h30 de retard, pour finalement devoir être chronométrés manuellement, le chronomètre électrique n’arrivant pas à être mis en route…

En discutant avec leurs coachs respectifs, Zeineb Labsy, Débora Ngo Ntep et Teddy Nantscha prennent la décision de ne pas courir. D’autant plus que les deux filles étaient engagées au triple-saut débutant quasiment au même moment !

Les concours de sauts étaient eux, bien à l’heure !

On retrouva d’abord Hadrien Courcoul à la hauteur Hommes, qui, après avoir approché son record personnel lors des départementaux avec 1m73, doit se contenter d’une barre placée à 1m65.

Sur le Triple-saut Homme, Hugo Tredan ne valide qu’un seul de ses quatre essais à 12m79, très proche de son nouveau record. C’est encourageant pour la suite ! Egalement engagé sur la longueur, Hugo valide un saut à 6m00.

Coéquipières sur les haies, mais également au Triple-saut Femmes,Débora et Zeineb sont beaucoup moins en réussite qu’aux départementaux d’Eure-et-Loir. L’échauffement à rallonge sur les haies (2h30 !) aura certainement fait perdre pas mal d’énergie et d’influx nerveux. Elles se contentent respectivement de 10m56 et 10m47.

Chronomètre électrique réparé, et ce sont aux coureurs de 200md’entrer en piste.

  • Nouveau record personnel pour Paul Lada avec 22’’67, deux dixièmes de gagnés et première performance IR2 dans cette discipline pour lui !
  • Record personnel en salle également pour Enzo Sevestre avec 4 dixièmes de gagnés en dix jours : 23’’06.
  • Moins de réussite pour Jordan Miezi et pour Axel Bréard avec respectivement 23’’27 et 25’’36, à un dixième de leur chronomètre réalisé sur leur dernière sortie.
  • Seule féminine de l’ACLAM en lice sur le 200m, Caroline Verniereffectue le tour de piste en 25’’65, à la bagarre avec deux sprinteuses normandes déjà médaillées sur des championnats de France jeunes.

Une mention spéciale aux deux juges qui ont accepté de nous accompagner et de permettre aux athlètes de participer à la compétition :

  • Yann Tredan, jury poids
  • Jacques Coudray, chronométreur et juge à l’arrivée.

Deuxième journée : dimanche 10 décembre à Mondeville

Une première compétition dans cette salle pour la totalité des athlètes présents sur ce déplacement !

Sarah Ferdinand était en piste sur le concours de triple-saut femmes, premier concours depuis presque 4 ans ! Un meilleur saut mesuré à 10m09 dans un concours expéditif puisqu’elles n’étaient que 4 concurrentes.

Place ensuite à la ligne droite et aux coureurs de 60m.

Les garçons ont eu la chance de bénéficier de séries de niveau, avant ensuite d’en découdre en finale suite aux performances réalisées en série.

Jordan Miezi, Louis Tchetche et Paul Lada ont ainsi eu l’occasion de courir deux fois ensemble. Deux courses qui ont de nouveau tourné à l’avantage de Paul qui réalise 7’’05 en série puis 7’’02 en finale. Louisen profite pour battre son record personnel en série en coupant la ligne en 7’’06 avant d’en être très proche en finale avec 7’’07. Des performances N4 pour tous les deux !

C’est un peu plus compliqué pour Jordan en série avec 7’’21, mais il se rattrape en finale avec un chronomètre arrêté à 7’’16.

On retrouvait ensuite Dimitri Vallaury qui abaisse son record personnel des départementaux de 3 centièmes avec 7’’78 en série. En finale, légèrement déstabilisé par des problèmes de pistolets du starter, il réalise 7’’86.

Retrouvailles avec la compétition pour Pierre Colle qui coupe la ligne en 8’’47 en série. Il rectifie le tir en finale avec 8’’39.

Pour les filles, moins de chance pour les séries puisqu’elles ont été organisées de manière aléatoire et pas par niveau… Pas de quoi déstabiliser nos deux sprinteuses malgré tout !

Esseulée en 7ème série, Caroline Vernier arrête le chronomètre à 7’’89, billet obtenu pour la finale 1. Avec plus de concurrence, c’est 7’’83 que l’on voit s’afficher au compteur, performance N3 de nouveau. Une bonne régularité sous les 7’’90 en cette fin d’année.

Pour Sarah, nouveau record personnel en série avec 8’’85. Elle n’arrive cependant pas à faire mieux en finale avec 8’’92.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *